José et Nicolas et les mystères de leur amour

Posted on 4 novembre 2013 by Vida Marko

Enfin, un couple gay chez AB Prod ! Enfin, non on ne l’attendait pas… Dans cet extrait de l’épisode « coup de folies » des « Mystères de l’amour », José et Nicolas, pour qui le sexe entre hommes n’est plus un mystère du coup, se livrent leur compte-rendu post-coït respectif.

L’ambiance est à l’euphorie de la découverte. On peut y voir José, aux prises avec ces émotions, caresser la couette et Nicolas confier avoir mal euh… derrière les genoux. « Tu te rends compte qu’on est gays ? ». « Attends ça veut rien dire ! », « On se connaît depuis 20 ans », « C’est de l’affection »,… Cette réponse peut laisser entendre que l’acte n’est pas tout à fait assumé.

8711383303101Et si on l’entendait autrement ? En effet, pourquoi nous faut-il absolument rentrer dans des cases ? Nous définir par notre genre et notre orientation sexuelle ? C’est tellement réducteur.

Si techniquement il est difficile de changer le premier, la seconde peut être en revanche mouvante, nous laisser une liberté d’expression de soi en dehors d’une vision binaire hétéro/gay et découvrir une partie de soi dont on ignorait l’existence.

Car quoi de plus palpitant que de se découvrir et de se surprendre ? Au lieu de se figer en un choix ancien le plus souvent d’ailleurs voulu par notre environnement social et familial. Dommage qu’il s’accompagne souvent d’intolérance et parfois de violence à l’égard de ceux dont l’orientation sexuelle diffère.

Mais pourquoi cette répulsion envers une orientation sexuelle, quelque chose de si intime qui ne regarde que le (la) principal(e) intéressé(e) ? Cette indiscrétion voire ingérence dans la sexualité de l’autre est finalement du même ordre qu’une question qu’on pourrait lancer à une tablée quelconque : « que celui ou celle qui aime la levrette lève la main ! » Un peu intrusif, n’est-ce pas ?

Enfin, nous voyons bien que l’heure est aujourd’hui à l’affirmation de son identité par l’orientation sexuelle et à une prise de position marquée sur le sujet. Mais vu les débats et manifs concernant le mariage gay qui ont agité notre pays cette année, cela n’a rien d’étonnant.

Ainsi des personnes partageant les mêmes positions se rapprochent. Des groupes Facebook nauséabonds répandent l’homophobie de ses membres sans complexe (ne comptez pas sur moi pour les citer). On fait son coming-out ici et là. « Moi je suis attirée exclusivement par les personnes du sexe opposé », « moi celles du même sexe », « moi les deux », et blablabla. C’est le grand déballage.

Les producteurs TV, à l’instar d’AB Prod, surfent sur cette tendance et saisissent l’opportunité d’en faire un buzz. Dans le cas des « Mystères de l’amour », cela a plutôt bien fonctionné : 774000 spectateurs sur TMC pendant la diffusion de l’épisode (oui, en même temps) et 1,3 millions de vues en replay.

Le teasing démarré quelques jours avant la diffusion de l’épisode a donc permis de remettre au premier plan une sitcom laissée à l’abandon grâce à la surprise provoquée chez les téléspectateurs actuels ou anciens. Tous partagent d’ailleurs la même réaction : « mais que va dire Hélène ? » alors que tout le monde avait oublié cette gentillette sitcom des années 90 dont chacun, à la cour de récré, se défendait de regarder.

Ce qui est amusant, c’est de voir que « Plus belle la vie » a « son personnage gay » depuis belle lurette, Thomas, régulièrement en couple avec des hommes de façon totalement assumée, et ce dans l’indifférence générale.

Et bien tant mieux si la télévision peut avoir cette fonction sociale, celle d’intégrer l’homosexualité comme faisant parti de la société, même si, ne soyons pas naïf, la finalité reste avant tout économique.

Espérons qu’un jour, tout le monde se fichera éperdument de savoir qui couche avec qui et de quel sexe. Parce que finalement, on tombe bien amoureux d’un être et non pas d’un genre, n’est-ce pas ?

Vida M.

Facebook Comments

comments

What Others Are Saying

  1. Eschylle 5 novembre 2013 at 21 h 08 min

    Précision utile
    intrusive est la levrette
    par définition

    Le jour où les deux-pattes femelles assumeront leur attirance pour le chat que je suis, un autre grand pas sera accompli…

  2. Vida M. 6 novembre 2013 at 13 h 59 min

    Mais mon minou, toutes les 2 pattes femelles aiment les chats

  3. Eschylle 10 novembre 2013 at 14 h 10 min

    Ronronnements éperdus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>